MINISTERE DE L'INTERIEUR ET DE LA SECURITE

DIRECTION GENERALE DE LA DECENTRALISATION
ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL


ACTIVITES DE LA DGDDL


LUTTE CONTRE LE TERRORISME/ LA COTE D’IVOIRE ET LE JAPON SE METTENT ENSEMBLE

Le Ministre de l'Intérieur et la Sécurité, le Général Vagondo DIOMANDE a présidé, le jeudi 27 octobre 2023, à son cabinet, une cérémonie de signature de l’Accord tripartite entre son département, l’Agence Japonaise de la Coopération Internationale (JICA) et le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD). Il s’inscrit dans le cadre du Projet d’amélioration des infrastructures sociales des collectivités locales du Nord de la Côte d’Ivoire.
D’un coût total de 2.967.600 Dollars américains soit un peu plus de 1,8 milliards de FCFA, ce projet vise à atténuer les fragilités dans le Nord du pays en renforçant les capacités des collectivités locales à offrir des services de base et à préserver la stabilité sociale, dans un contexte marqué par un afflux massif de réfugiés. Le tout en accord avec les principes de participation et d'inclusion des communautés.
Selon le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, la mise en œuvre du présent Projet constitue un élément de réponse « aussi déterminant que pertinent », en vue notamment de l’amélioration de la qualité de vie des populations bénéficiaires par la réduction de la pauvreté et du déficit en infrastructures sociales de base, ainsi que l’élimination de tout éventuel sentiment d’abandon par l’État, argument régulièrement servi aux populations par les groupes terroristes pour le recrutement de leurs combattants.
Poursuivant ses propos, le général Vagondo DIOMANDE a rappelé aux élus bénéficiaires, que ce projet ne peut connaitre un aboutissement heureux que grâce à l'engagement de l'ensemble de des acteurs locaux, des communautés, des fonctionnaires et des partenaires de la société civile. Enfin, il a marqué sa profonde gratitude au Gouvernement et au peuple du JAPON qui, par l’entremise de son Agence de coopération en Côte d’Ivoire, a octroyé cet important financement, non sans remercier la Représentante résidente du PNUD en Côte d’Ivoire pour sa disponibilité et son appui constant à son Département ministériel.
Quant à Carol Flore-Smereczniak, Représentante Résidente du PNUD en Côte d’Ivoire, elle a estimé que ce financement arrive à un moment crucial au regard du contexte socio-politique et sécuritaire dans la sous-région ouest africaine. Selon elle, les différentes évaluations menées dans les régions du Bounkani et du Tchologo, ont relevé la nécessité impérieuse de renforcer et d’améliorer les infrastructures sociales de base pour assurer un accès décent des communautés à l’eau potable, à l’éducation, à la santé notamment.
C’est pourquoi elle a profité de l’occasion pour saluer les efforts du Gouvernement qui très rapidement, a mis en place à travers le Conseil National de Sécurité, un dispositif d’assistance qui a permis l’identification et l’aménagement de sites de relocalisation pour les demandeurs d’asile.

La Représentante du PNUD a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers à renforcer leurs appuis au Gouvernement de la Côte d’Ivoire non sans souligner que le PNUD ne ménagera aucun effort pour continuer ses appuis dans ce cadre, en mettant à disposition les expertises nationales utiles, de même que l’expérience internationale acquise en tant qu’organisation internationale.

Pour l’ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, il a précisé que ce n’est pas la première fois que son pays réalise ce type de projet axé sur les régions en zones rurales de la Côte d’Ivoire. A titre d’exemple de 2013 jusqu’à ce jour, « le Japon met en œuvre la première et deuxième phase du projet de coopération technique dénommé Projet de Développement de Ressources Humaines pour le Renforcement de l’Administration Locales dans les zones centre et nord de la Côte d’Ivoire qui connaît un franc succès avec des résultats positifs dans les régions de Gbêkè et du Haut-Sassandra » a-t-il indiqué. Pour ce présent projet, il a exhorté à la bonne collaboration de toutes les parties concernées afin que les services et les infrastructures de base aménagés grâce à cet appui soient utilisés durablement.
SERCOM DGDDL